Richard JERANIAN

TOURNESOLS NATURE MORTE D'ÉTÉ LE CHEVAL BLANC L'OISEAU DE FEU DE IGOR STRAVINSKY SANS TITRE LA MER DE CLAUDE DEBUSSY
NU ACCROUPI LA ENDORMI NU ENDORMI LE PORT DE HALIGUEN (BRETAGNE) LE PORT DE SIDON (LIBAN)
Pour découvrir l'exposition, cliquez sur l'oeuvre de votre choix

Né le 17 juillet 1921 à Sébaste (Arménie). Français
Peintre de paysages, figures, natures mortes, dessinateur.

PAYSAGE DE NORMANDIEIl partagea ses études entre Marseille et Paris, puis suivit des cours de peinture à l'Académie Julian et à la Grande Chaumière. Il fut mobilisé dans l'armée de l'Air de 1944 à 1946. Il a régulièrement exposé depuis 1953 à Paris, aux Salons d'Automne, des Artistes indépendants et des Artistes Français, ainsi qu'au Salon Terre Latine et celui des Peintres Témoins de leur Temps. A l'étranger, il a figuré dans différentes expositions de groupe ou personnelles à Los Angeles, Bruxelles, Beyrouth, New-York, New Jersey, Washington.
Il obtint la médaille d'Argent de la Ville de Paris en 1955 et le Premier Prix d'Europe de dessin à Monaco en 1966.

Les oeuvres de Richard JERANIAN sont présentes dans de nombreux musées : Dallas - Erevan - Moscou (Musée Pouchkine) - Novosibirsk - Paris (Musée d'Art moderne de la ville, Bibliothèque Nationale) - Saint Petersbourg.

"C'est dans un style affirmé qu'il peint paysages d'Arménie ou de France, natures mortes, nus, figures, sujets religieux : L'entrée du Christ à Ani (1981), légendaires : Le mythe de Sisyphe (1976), quotidiens : Jeune fille qui repasse (1980), surréalistes : Le Temps, Les Civilisations (1982), musicaux : Hommage à Mozart (1972). S'il renouvelle ses thèmes, il renouvelle aussi son art, partant de la figuration, pour s'orienter vers le surréalisme puis le cubisme et enfin l'abstraction.
Ses oeuvres figuratives sont traitées à larges coups de pinceau, dans une pâte riche aux couleurs saturées. Il a, par ailleurs, beaucoup dessiné à l'encre de Chine de couleur, dans une technique de trait-surface, donnant à ses compositions des effets de plans rayés qui peuvent faire penser à la gravure. L'art de JERANIAN se renouvelle sans cesse, mais s'appuie toujours sur une solide construction".
A.P., C.K. - Dictionnaire Benezit 1999

 

ACQUISITIONS des MUSÉES
1955 - Ville de Paris
1955 - Etat Français
1960 - Cour Impériale d'Iran
1961 - Cour Royale de Grèce
1963 - Dallas Museum, USA
1964 - Musée d'Erevan, Arménie
1967 - Couvent Saint-Jacques, Jesuralem
1969 - Musée d'Erevan, Arménie
1969 - Fond de l'Etat, Arménie
1970 - Collection Impériale d'Iran
1970 - Catholicossat d'Etchmiaszine
1970 - Musée St-Petersbourg, Russie
1970 - Musée Pouchkine, Moscou
1973 - Bibliothèque Nationale, Paris
1975 - Cours Royale, Saudo-Arabia
1979 - Catholicossat d'Etchmiadzine
1980 - Cour Royale, Saudi-Arabia
1980 - Musée de Novosibirsk, Russie
1990 - Musée Aïvazovsky, Théodosia, Crimé
2003 - Musée Antélias - Liban

Cotes pour peinture à l'huile sur toile :
1980 : Caracas
1980 : New Jersey
1989 : Paris
1990 : Paysage 081 x 065
2002 : Paysage marine - Paris - 081 x 061
2002 : Nu endormi - Rennes - 100 x 081
2003 : Nature morte - Paris - 081 x 065
2003 : Nature morte d'été - 092 x 081
6000 $
5000 $
3811 €
3811 €
3811 €
7750 €
4800 €
7500 €
 
Cotes pour encres de chine
1989 : Nu assis - Roman sur Isère
1990 : Intériorité - Paris - 060 x 065
2002 : Nu torse - Paris - 060 x 065
2003 : Lithographie, rêverie de jeune fille - Paris - 060 x 050
2003 : Lithographie - la forêt - Lyon 060 x 050
1829 €
2592 €
3500 €
1045 €
1045 €