Adrienne JALBERT

MIEL ET VERDURE, SLOVÉNIE GARDEN SPHERE, USA PERLESPHERE SPHÈRE MINÉRALE CONSTELLATION SPHÈRE VERRE VERT
MIEL ET VERDURE, SLOVÉNIE L'ANNÉE DE LA CHINE, 2004, DÉFILÉ AUX CHAMPS ÉLYSÉES GROUPE DE SPHÈRES SPHÈRE AUX DRAGONS, L'ANNÉE DE LA CHINE, 2004, DÉFILÉ AUX CHAMPS ÉLYSÉES SPHÈRE VERRE VERT
Pour découvrir l'exposition, cliquez sur l'oeuvre de votre choix

Sphères

Artiste franco-américaine établie à Paris, Adrienne Jalbert, sculpteur, peintre, photographe... crée notamment des sculptures sphères à partir de grillage et de fils de métal très divers en particulier à usage industriel.
L'artiste mène un véritable combat, opposant sa propre force physique à celle que libère le matériau lorsqu'on veut le contraindre. Dans un effort intense, c'est à plein bras qu'elle façonne progressivement la boule, tout en l'immobilisant des coudes et des jambes, pour éviter que le matériau ne lui échappe.
Du noyau vers la périphérie, elle multiplie les couches successives auxquelles elle confère, de l 'une à l'autre, des densités inégales, en assurant la résistance, la cohésion et la sphéricité tout au long du processus.
Adrienne Jalbert joue sur les couleurs d'un large choix de métaux : aciers différement traités, aluminium, cuivre, laiton, maillechort et argent. En finition, elle applique des vernis, laques, poudres de nacre et autres pigments colorés.
Tour à tour sculpteur et orfèvre, Adrienne Jalbert utilise d'autres fils pour créer des "anneaux de fixations", afin de figer la forme obtenue, à l'encontre des forces qu'elle vient de maîtriser. Ces anneaux introduisent dans le volume ou sa périphérie autant de points lumineux épars.
L'artiste travaille sur la transparence et le scintillement à travers les strates d'une matière hétérogène. Une fois disparues les aspérités en surface, au prix d'un travail minutieux à la pince et à la lime, la boule précieuse peut alors être volupteusement caressée en tous sens.
A l'occasion du lancement de l'année de la Chine en France en janvier 2004, marqué par un défilé, une Sphère de la prospérité, de plus d'un mètre vingt de diamètre descendait l'avenue des Champs Elysées à Paris. Le concert des sons produits par les moindres partie mobiles à l'intérieur de la boule en mouvement ajoutait à la magie de l'objet céleste.
 
SPHÈRE SUR FLEUVE SPHÈRES À ST MALO SPHÈRES À NANCY LÈS VILLERS SPHÈRE, JARDIN ROTHSCHILD TERRASSE, SIÈGE ALCATEL PROJET JALBERT POUR LE CRÉDIT FONCIER
 

Elle est représentée dans de nombreux musées comme dans les collections particulières ou des sièges de grands sociétés internationales. Sa grande « Sphère de la Prospérité » a ouvert l’Année de la Chine dans le défilé sur les Champs Elysées.

Les sphères d’Adrienne Jalbert ont ce côté énigmatique et apparemment serein de leurs sœurs de l’espace. Leur côté aérien convient au sujet. Mais l’apparence masque la force, l’énergie enfermée, le feu intérieur. Le maillage de nœuds de différents fils métalliques (cuivre émaillé, bronze, fer laqué, etc) qui définit la forme cache l’agressivité des matériaux, et comprime la matière qui ne demande qu’a exploser. La tension appliquée aux liens extérieurs capture les énergies internes et domine les forces.

Extrait du livre "Les Sculpteurs du Métal" par D.DALEMONT, Editions Somogy 2006