Christophe Fablet

CARCASSE ENTRÉE DE L'USINE PORTES DÉFINITIVEMENT CLOSES ABATTOIRS
LE MUR CHAMBRE AVEC VUE TOILE D'ARAIGNÉE GÉANTE HOME SWEET HOME
FLEUR DE BÉTON PLUIE GARE UN DIMANCHE PLUVIEUX UN ESCALIER VERS NULLE PART
FIN DE CHANTIER BANLIEUE LE SOIR DOCK DE NUIT ARBRE SUR FOND JAUNE
           
Pour découvrir l'exposition, cliquez sur l'oeuvre de votre choix

Variations urbaines

HANGARDSAu fil des siècles,les hommes ont profondément modifié le paysage urbain, soit en laissant les architectes créer au gré de leur inspiration des bâtiments de plus en plus avant-gardistes, soit au contraire en abandonnant ces mêmes constructions à leur triste sort en attendant que la nature reprenne timidement mais inexorablement ses droits.
Il en résulte des images de villes totalement surréalistes et artificielles, qui, en juxtaposant des fragments de couleurs et de formes inédites, permettent aux photographes de se rapprocher des peintres en utilisant des palettes de couleur infinies.

ENTRÉE DANS LA CITÉDans cette série de photographies urbaines, j’ai beaucoup apprécié de pouvoir simplement projeter l’image d’un arbre isolé sur un fond de couleur uniforme et chaudement saturé ou encore de transcrire les subtilités de la dégradation lente et progressive d’anciens entrepôts magnifiquement ornés d’une végétation délicate semblant timidement s’imposer au fil du temps…
Certaines constructions délabrées se sont de plus spontanément enrichies de la visite de quelques tagueurs dont le génie créatif mériterait une place d’honneur dans nombre de galeries!

L’habitat collectif et les mégalopoles représentent également pour moi une excellente source d’inspiration;je ne citerai pour exemple que les constructions titanesques de certaines villes comme HONG KONG ou DJAKARTA dans lesquelles les empilements de micro cubes vitrés côtoient des enchevêtrements de câbles électriques définitivement figés.

J’espere que cette invitation photographique au sein d’une ville imaginaire ravira les visiteurs de cette courte exposition et qu’ils y trouveront également une certaine forme de poésie dans cet anachronisme urbain.