Pour découvrir l'exposition, cliquez l'oeuvre de votre choix

40 ans de peinture

CLIC D'OR
Lauréat du mois de novembre 2005 du clic 50.

Dans l'artiste, il y a deux hommes : le poète et l'ouvrier. Tous tes deux se doivent d'être sincères. La recherche de ta belle manière, la séduction des tons rutilants et appétissants comme du Bon pain, l'amour des compositions bien charpentées conduisent Abadie à caresser ses toiles, chaque matin, dans le respect du couche après couche, mû par l'amour du bel ouvrage.

Toutefois, posséder un métier, aussi complet, aussi réfléchi qu'il puisse être ne suffit pas. Ce maître de la peinture a l'huile le sait mieux que quiconque. Durant toutes ces années vouées corps et âme à la création, sa vision n'a cessé de pétrir la réalité, nous offrant le spectacle d'une nature transcendée, magnifiée.

Mais derrière l'harmonieuse rencontre des couleurs telluriques sur lesquelles vient se refléter une lumière chaude, derrière les formes découpées avec netteté par des rythmes obliques, derrière cette sérénité apparente qui émane de chaque toile, il faut entrevoir le voyage intérieur, extrément périlleux , qui a été celui de ce peintre.

Le risque, Abadie l'a côtoyé toute sa vie, puisant cette force qui aujourd'hui signe le caractère puissant de son oeuvre.

"Avant d'être peintre il faut se sentir artiste.
On a attaché depuis Cézanne plus d'importance à la peinture qu'à l'art. On a eu tort. Avant de savoir ce que l'on choisira pour exprimer ce que l'on porte en soi comme un trésor, il faut se sentir bouleversé par une chose ou par une autre - peut-être même insignifiante pour les autres - mais qui pour soi-même aura pris une importance démesurée.
La grande difficulté est de savoir si, suivant la qualité de l’esprit et des dons qu'il a reçus en naissant, l'homme sera plus apte à s'exprimer en musique qu'en littérature ou en peinture. Le métier devrait être l'A.B.C. de la peinture et il vaudrait mieux avoir à s'en défaire que de ne pas le connaître.
Pour être artiste il faut avoir l’âme poétique."